site officiel

ASSOCIATION
FRANCAISE
ENDURANCE
TOUT TERRAIN

FFSA

Bandeau AFETT

6H TT DE SAINT PORCHAIRE les 3 et 4 Avril 2010





Compte rendu des 6 HEURES DE SAINT PORCHAIRE
les 3 et 4 Avril 2010 par Robert OLLIVIER

Boullet-Duplé dans la gadoue.

Dans des conditions défavorables, Boullet-Duplé se sont imposés mais c’est le duo Rabet-Tartarin qui réalise la bonne opération au championnat.

Terrain détrempé, de la boue à gogo, une seule trajectoire qu’il est vivement conseillé de conserver donc des dépassements très délicats d’autant que les fameuses « bottes de paille charentaises » qui jalonnent la piste vous rappellent à l’ordre sans ménagement, voilà les conditions dans lesquelles s’est déroulé ce deuxième rendez-vous du championnat. Cela n’a rien changé, ou si peu, à la hiérarchie habituelle.
Parmi les 31 partants on notait le retour du « Team Asmo » composé du duo Année-Poletti sur le proto ex-Roncali, de Baille-Knoll sur une auto totalement refaite, de Clerget-Bos (Toyota T1B) qui a eu bien des difficultés à trouver son équipier, de Renouleau-Renoir et de Charbonnier-Roquesalane venus tester un buggy américain (Predator X18) avant d’affronter les « 24 Heures du Maroc » quelques semaines plus tard. Dès les essais deux concurrents abandonnaient sur KO technique, Renouleau (moyeu) et Guiot(boîte) tandis que Stéphane Duplé décrochait la pole devant Baille-Knoll et Moilet-Galland-Vergeau ; une place qu’il ne pourra pas exploiter pleinement le lendemain en raison d’une buée trop abondante dans l’habitacle. Ceci fera les affaires de Knoll en début de course puis de Torane-Duplé, talonné par Boullet-Duplé, suivis de Rabet-Tartarin qui termineront dans cet ordre la première manche qui fut neutralisée près d’une heure suite à un blocage dans un passage étroit. Cette matinée avait été fatale à Moilet-Galland-Vergeau (soudure moyeu), à Lamoureux-Bellet (embrayage), à Mouhica-Jaffrenou (sortie de boîte) et difficile pour Andrade(18e) qui accusait 11 tours de retard (cardan). A la reprise, grande déception pour Torane-Duplé qui se voyaient contraints à l’abandon (boîte) alors qu’ Andrade se lançait dans une remontée, un exercice où il excelle particulièrement et qui allait le propulser en tête de cette seconde manche devant Boullet, Baille, Rabet et Lethu. Au cumul, la victoire revenait aux champions sortants Boullet-Duplé devant Rabet-Tartarin qui de ce fait prenaient la tête du championnat. Andrade et Branger-Thibault complétaient le quinté gagnant.

Un Toyota au dessus du lot.

Nicolas Clerget(Toyota T1B) après bien des péripéties et des annonces avait réussi à trouver, en dernière minute, un équipier en la personne de Jérôme Bos, habituellement pilote de rallye en deux roues motrices et dont l’expérience en compétition sur un 4X4 était très limitée : « Comme personne ne se présentait, Jacky Herbert, l’organisateur, m’a demandé si ça ne m’intéressait pas, on a pris contact et ça a été un super week-end sur une super auto et je ne parle pas de Nicolas, le pilote ». En effet en l’absence des Catalans Falloux-Pintos(T2) du team « Génération 4x4 », le grand favori, c’était le duo Clerget-Bos qui, dans sa catégorie, a mené de bout en bout et terminait à la sixième place reléguant le trio Labadie-Banos-Callegarin (T1B), loin d’avoir démérité, à six tours et le duo Chastria-Lambert (T1B) à neuf tours. En T2, c’est une nouvelle fois l’équipage féminin Gérard-Périllous qui l’emportait malgré une grosse chaleur, au propre comme au figuré, avant le dernier tour et qui du coup allait se retrouver en tête du challenge 4x4.

Robert Ollivier






Visites : - Dernière Mise à jour de cette page : 01/01/1970 am 01:00