site officiel

ASSOCIATION
FRANCAISE
ENDURANCE
TOUT TERRAIN

FFSA

Bandeau AFETT

LES 18 ET 19 JUILLET 2009 - LA COURSE D'ORLEANS


Get Flash to see this player.


Installer Flash Player pour voir cette vidéo.




Communiqués de presse de Serge Duquesnoy pour l’ASA de l’Orléanais

6H00 Endurance tout-terrain d'Orléans

Le 18/07/2009 - Communiqué N° 1 : Les Essais

Le 19/04/2009 - La Course

Communiqué :1ère heure (1ère manche)
Communiqué : 2ème heure
Communiqué : 3ème heure et résultats de la première manche
Communiqué : 4ème heure(2ème manche)
Communiqué : 5ème heure
Communiqué : Finale de la course des 6H TT de l'Orléanais 2009


LES 18 ET 19 JUILLET 2009 - LA COURSE D'ORLEANS ...

Tout Terrain, plus que jamais !!!

Les orages des derniers jours avaient bien détrempé un circuit préparé avec soin par les organisateurs. Les couches de sables ainsi imbibées ont rendu le terrain particulièrement meuble et l’état de la piste s’est vite dégradé.
Pour cette 4ème édition des 6 heures d’Endurance de l’orléanais, nous avons vécu, plus que jamais, une épreuve « Tout Terrain ». Le dynamisme des organisateurs et l’émulation générée par l’AFETT, jeune Association Française d’Endurance Tout Terrain, ont porté leurs premiers fruits en ramenant non moins de 105 pilotes sur la liste des engagés.
Les essais chronos ont été dominés par Antoine Galland, vainqueur 2008, qui s’offrait là sa première pôle de l’année. Confirmant ses prétentions, l’équipage Moilet/Galland passe la première heure en tête devant Rabet/Tartarin associés à un « petit jeune » venu se roder pour les 24 h de France, Philippe Wambergue, alors que le team Andrade est retardé par quelques soucis mécaniques. Le Nissan Qashqai de Tartarin passera l’arrivée de la première manche en tête, mais le bris d’un cardan les contraindra, dès le départ de la seconde, à laisser la tête au duo Boulet-Duple, auteur d’une course sage.
Sur un parcours particulièrement cassant qui s’est avérer très sélectif, les champions de France en titre ont résistés à la remontée de l’équipe Andrade/Andrade/Barbry sur la Clio Moncé. Victime de problèmes d’amortisseurs, Rabet/Tartarin/Wambergue, assureront pour sauver la troisième marche du podium. A remarquer, la course intelligente de Branger/Thibault/Pivert qui s’octroient une superbe quatrième place alors que Yorrick Vergeau, associé à Bastien Barbry, réitère son résultat de 2007 en emmenant le Tomcat à la sixième place, gagnant ainsi son duel face aux Bowlers. En deux roues motrices, ce fut du grand spectacle durant le première manche avec les incroyables remontées de la Clio 101 Torane/Mouhica et de la 111 le Tomahawk de Lacam/Caze, handicapés tous deux par des soucis lors des essais chronométrés. Parti des stands, le petit buggy à moteur de moto a littéralement été l’auteur d’un gymkhana autour des véhicules qui le précédaient pour retrouver les avant postes du classement jusqu’à ce qu’un contact avec un autre concurrent ne l’envoi en tonneaux, heureusement sans gravité pour le pilote. Quand à la Clio, 30ème sur la grille, auteur d’un départ fulgurant elle avait déjà repris 8 places au troisième virage, pour pointé à la quatrième du général au bout d’1 heure ¼ de course.
A l’approche de la fin du premier round, Torane/Mouhica, devront néanmoins renoncer en raison du bris des deux tulipes d’entrée de pont, laissant la voie libre à Jacquet/Hemeray sur leur Rivet Renault qui emporte la catégorie face à Gourgues/Marin/Rameil qui sauve une précieuse deuxième place pour le Challenge 2RM à force de ténacité « mécanicienne ». En 4x4, honneurs aux T2 avec une « perf » inattendue de Falloux/Pintos qui hissent leur Toyota KDJ 120 à une superbe cinquième place au général. Champion ex éco en 2008, Falloux pouvait ainsi se relancer dans la course au titre 2009 et surtout dans le Trophée Endurance 4x4, malheureusement le manque de partants dans la catégorie, dont ils sont les seuls rescapés à l’arrivée, va les privés de précieux points. Pour les T1B, plus nombreux au départ, même si personne ne put contester la suprématie de Coquelle/Lauzy, derrière la bagarre fut plus intense tournant à l’avantage du Toyota KZJ 90 de Fay/Lormail face au Range Rover de Moulart/Nivesse. 44 équipages au départ pour 24 classés à l’arrivée, en conclusion, cette nouvelle édition des 6 heures de l’Orléanais s’est montrée à la hauteur de sa réputation d’épreuve sélective. Rendez-vous à Pau-Tarsacq, les 22 et 23 août pour la prochaine épreuve de 6 heures.

Communiqué AFETT




Visites : - Dernière Mise à jour de cette page : 01/01/1970 am 01:00